FAQ – Quelles mises à jour appliquées à l’E-Visa en 2017 ?

Que dit la loi sur l’amélioration du programme d’exemption de visa et la loi de prévention contre le terroriste de 2015 ?

La loi sur l’amélioration du programme d’exemption de visa (VWP) et la loi sur la prévention des voyages terroristes de 2015, datant du 18 décembre 2015, a établi de nouvelles conditions d’admissibilité pour voyager aux USA. Ces lois sont apparues afin d’inclure des restrictions de voyage. Elles exigent qu’un voyageur obtienne une entrevue en personne avec un agent consulaire américain afin d’obtenir un Visa. La loi exige également que tous les voyageurs de VWP aient un passeport électronique pour voyager aux États-Unis avant le 1er avril 2016.

 

Quels sont les changements spécifiques au programme d’exemption de visa ?

Les voyageurs dans les catégories suivantes ne sont plus admissibles aux USA ou en vertu du programme d’exemption de visa :

  • Les personnes qui ont voyagé ou été présents en Iran, en Irak, en Libye, en Somalie au Soudan, en Syrie ou au Yémen à compter du 1er mars 2011 (à quelques exceptions près).
  • Les personnes qui sont également ressortissants d’Iran, d’Irak, du Soudan ou de Syrie.

Ces restrictions ne s’appliquent pas aux voyageurs dont la présence en Iran, en Irak, en Libye, en Somalie, au Soudan, en Syrie ou au Yémen était d’accomplir un service militaire dans les forces armées d’un pays autre, ou pour exercer des fonctions officielles en tant qu’employé du gouvernement. Ces exceptions militaires et officielles des services gouvernementaux ne s’appliquent pas à la double restriction nationale.

Les voyageurs appartenant au cas mentionnée ci-dessus recevront un avis par courrier électronique indiquant que leur document actuel n’est plus valide. La loi exige également que tous les voyageurs soient équipés d’un passeport électronique pour voyager aux États-Unis d’ici le 1er avril 2016. Enfin, la Loi comprend d’autres modifications dont la promotion d’une meilleure communication des données d’INTERPOL et des avis pour le dépistage des frontières.

 

Comment savoir que sa demande a été refusée ?

Les voyageurs ayant leurs demandes révoquées seront contactés via l’adresse électronique qu’ils ont fournie lors de la saisie de leur demande. Il est toujours possible de se rendre aux USA avec un visa de non-immigrant valide délivré par l’ambassade ou le consulat des États-Unis.

 

Comment réagir si l’on reçoit un courrier électronique de révocation ?

Il est conseillé aux voyageurs concernés de postuler pour un visa de non-immigrant aux États-Unis avant les déplacements souhaités afin de minimiser les risques. La nouvelle loi n’interdit pas les voyages ou l’admission aux États-Unis avec un visa valide. Ces démarches se font via l’ambassade ou le consulat. Un rendez-vous en personne sera exigé. Les démarches peuvent être accélérée en cas de voyage urgent pour les affaires, de soins médicaux ou pour les voyages humanitaires.

Remarque : Le Département d’État est prêt à fournir du personnel supplémentaire si les volumes des ambassades et des consulats augmentent. Il souhaite pouvoir répondre aux demandes urgentes. La plupart des ambassades et consulats des États-Unis à l’étranger ont des temps d’attente relativement courts pour les entretiens de visa.

 

Les compagnies de voyage ont-elles été informées et informées des changements ?

Le gouvernement des États-Unis a mené des activités de sensibilisation auprès des agents de voyages, des compagnies aériennes, des compagnies de croisière et d’autres parties prenantes. L’objectif étant de vérifier que les voyageurs en séjour aux Etats-Unis soient en règles via de bons réflexes des compagnies de voyage. Le gouvernement américain recommande que tout voyageur vérifie son approbation avant de faire des réservations de voyage aux Etats-Unis.

 

Qu’arrive-t-il aux personnes se trouvant aux Etats-Unis et dont l’autorisation n’est plus valide ?

Une autorisation ne doit être valable qu’à l’admission aux États-Unis. En effet, c’est une autorisation de voyager aux États-Unis et l’admission aux États-Unis est déterminée à son arrivée au point d’entrée. Toutefois, si un voyageur qui a été admis en vertu du VWP quitte les États-Unis dans un autre pays, comme le Canada, le Mexique ou un pays des Caraïbes, et tente de revenir, il ne pourra pas revenir aux USA.

 

Autres questions